IPFS et IPNS les futurs websites dans une Blockchain

Très excitant d’écrire cet article début 2020, parce que c’est probablement le protocole Internet de demain mais il reste encore trop avancé pour des utilisateurs sans profil technique.

Jusqu’à présent pour faire fonctionner un site Internet, il était nécessaire d’avoir tous les fichiers sur un seul serveur (hébergement) fonctionnant avec le protocole Http et www que nous connaissons tous déjà.

Commençons par définir IPFS : InterPlanetary File System, ce protocole ne dépend pas d’un seul serveur centralisé hébergeant des fichiers, c’est un système de « pair à pair » (peer to peer). Ce qui veut dire que IPFS est un système de stockage de blocs utilisant des hyperliens.

Mais si le site internet n’est plus chez un hébergeur il est ou ? 🙂

C’est presque inconcevable mais il est partout ! les fichiers étant dans des blocs a plusieurs endroits, une publication n’est plus effaçable tel que nous le connaissons.

IPFS est adossé à IPNS (Inter-Planetary Naming System) qui fourni également des noms enregistré dans une blockchain sur des Token ERC20, ce qui veut dire qu’on achète un nom de domaine qu’une seul fois, contrairement au système de nom de domaine habituel qui oblige un paiement annuel.

IPFS adossé à IPNS assure une compatibilité avec l’internet d’hier (http et www en 2020). Il est déjà parfaitement possible en (2020) de posséder un nom de domaine compatible IPFS/INPS et HTTP à condition que l’extension du nom de domaine soit compatible.

C’est sur ce point que j’aimerai attirer votre attention, il y a 20 ans personne ne comprenait la valeur d’un nom de domaine, en 2020, il est quasi impossible d’acheter un .com tout est déjà pris ! il est très fréquent de devoir payer $ 5000 pour un nom commercial.

Ne ratez pas la marche, achetez votre nom de domaine en .crypto avant qu’il ne soit plus disponible ! je ne vous donne pas ici l’endroit ou le faire pour ne pas être accusé d’avoir rédigé cet article dans un but promotionnel.

Autre point, l’utilisation de certificat httpS ne sera plus nécessaire puisque la falsification d’une site internet ne sera plus possible, il est directement authentifié dans la blockchain par un système de fichier auto-certifiant (Self-certifying File System)

Si ce sujet vous intéresse comme moi, vous pouvez poursuivre vos recherches en Français sur ce lien traduit de l’anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *